Alterpsy

Une alternative pour les patients en psychiatrie
 

Alterpsy a malheureusement perdu ses animateurs
Pour poursuivre l'action et l'information autour de la psychiatrie : psychoéducation, DSM-IV en ligne pour tous, action contre la contention mécanique et les abus divers : Neptune prend le relai de ce site depuis l'été 2013
(ceci n'est pas une publicité)

Neptune Bibliotheque Entraide Action sur Troubles Psy
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 RISPERDAL

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
cerebrolese_anonyme



Nombre de messages : 4
Date d'inscription : 15/06/2009

MessageSujet: RISPERDAL   Lun 14 Déc - 23:56

prescrit pour n'importe quoi à n'importe qui: autistes, toxicomanes, cerebro-lésés, psychotiques, etc

senser inhiber l'agressivité
arrive surtout à inhiber les défenses naturelles du corps, lâchez quelqu'un dans la nature avec un tel traitement, il se fait détruire, ne peut plus se défendre, est tout le temps malade, somnole et doit faire des efforts surhumains pour ne pas s'endormir et continuer à travailler

selon une étude en angleterre, d'une inefficacité totale, le patient se sent tellement mal que l'agressivité augmente

selon des témoignages, ce neuroleptique tue en détraquant le diaphragme et d'autres muscles, provoque des crampes généralisées avec des douleurs atroces
je ne peux que confirmer pour l'avoir essayé

comment peut-on autoriser la vente d'une saloperie pareille?
et surtout comment peut-on faire passer cela pour un médicament alors que c'est purement et simplement du poison pour faire crever à petit feu ceux dont la société veut se débarasser. en général le patient fait confiance à son psy et ne se doute pas qu'on lui prescrit un produit dangereux

le bûcher était peut-être une pratique plus civilisée
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nut'



Nombre de messages : 4
Age : 22
Date d'inscription : 09/05/2013

MessageSujet: Re: RISPERDAL   Jeu 9 Mai - 19:07

On m'en a prescrit pour... une simple dépression. A l'âge de 17 ans.
Et je ne parle même pas du Tercian, que l'on me prescrivait à l'âge de seulement de 13 ans.

Pourtant, le Risperdal m'a été prescrit à la Maison de Solenn. C'était plutôt un endroit bien, comparé à l'horreur des hôpitaux psychiatriques.
Mais j'ai cessé d'y aller principalement à cause de ça. Ils voulaient que je prenne des médicaments, et je n'en voulais pas. En même temps, j'ai dû tomber sur la pire des psychiatres.
Elle m'avait menacé, en me disant : "Il faut que vous preniez des antipsychotiques ! Si vous ne les prenez pas, on vous internera dans le service de psychiatrie adulte de votre ville car vous allez bientôt être majeur, et ce n'est pas des petites doses qu'ils vous donneront comme ici, mais 50, pour vous remotiver !!"

En décembre dernier, j'ai effectivement été internée 4 jours dans ce service de merde. Ils m'ont effectivement filé 50 gouttes de Tercian.
Résultat : malaises, vertiges + 2 écroulements dans les couloirs, du mal à respirer.

C'est ça qu'elle appelle de la "remotivation" ?
Et c'est ça que les psychiatres appellent "apaiser" ? Non mais on rêve !

Elle n'avait rien à faire à la Maison de Solenn, celle-là. C'est un endroit conçu pour aider les adolescents en souffrance et non pour les menacer et leur faire peur !

Suite à cette remarque, je n'y suis plus jamais retournée !


Moi, je sais pourquoi on autorise la vente des neuroleptiques. C'est pour le FRIC. Tu n'imagines pas combien la vente des médicaments fait le bonheur de l'industrie pharmaceutique...

L'argument : "mais non, ce sont des médecins, ils ne peuvent pas vendre n'importe quoi !" est faux.

On vend bien des cigarettes, même à des mineurs alors que c'est interdit. Pourtant, TOUT LE MONDE sait qu'elles sont dangereuses pour la santé. Est-ce que ça y change quelque chose ?
Bien sûr que non : elles sont et seront toujours en vente libres, et même des mômes de 10 ans en achètent.

Pourquoi ? Bah, pour le FRIC !!

Et en ce qui concerne les neuroleptiques, AD etc, c'est exactement la même chose !!!!!!!!!!!

Et puis ça fait double avantage pour les psychiatres....
La non-assistance à personne en danger est passible de 75 000 euros d'amende et de 3 ans d'emprisonnement...
Les psychiatres ont très peur de ça !

Alors, une fois le patient suicidaire sous contention et totalement shooté par les médicaments, il ne risque plus de se suicider. Ainsi, les psychiatres sont protégés et en totale sécurité !

Et que ce traitement leur détruise le cerveau ou non, tu penses, ils en ont bien rien à foutre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
RISPERDAL
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Alterpsy :: ALTERPSY - une alternative pour les patients en psychiatre :: NEUROLEPTIQUES-
Sauter vers: