Alterpsy

Une alternative pour les patients en psychiatrie
 

Alterpsy a malheureusement perdu ses animateurs
Pour poursuivre l'action et l'information autour de la psychiatrie : psychoéducation, DSM-IV en ligne pour tous, action contre la contention mécanique et les abus divers : Neptune prend le relai de ce site depuis l'été 2013
(ceci n'est pas une publicité)

Neptune Bibliotheque Entraide Action sur Troubles Psy
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 recherche bébé criminel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
alter



Nombre de messages : 92
Date d'inscription : 15/11/2006

MessageSujet: recherche bébé criminel   Jeu 16 Nov - 12:31

rapport de l'INSERM concernant les bébés criminels Idea

Pour exemple sont évoqués à propos de jeunes enfants « des traits de caractère tels que la froideur affective, la tendance à la manipulation, le cynisme » et la notion « d’héritabilité [génétique] du trouble des conduites ». Le rapport insiste sur le dépistage à 36 mois des signes suivants : « indocilité, hétéroagressivité, faible contrôle émotionnel, impulsivité, indice de moralité bas », etc.".



Fort heureusement pour notre société, tous les bébés (ni aucun) ne sont pas encore emprisonnés. On déplore néanmoins que certains jugent qu'il serait utile de les catégoriser comme "mauvais élément" (sans rémission possible ? peut-être... sans doute...) et ainsi, de les condamner... C'est navrant ! La notion d'« d’héritabilité [génétique] du trouble des conduites » dont il est question dans ce rapport de l'INSERM est aussi un retour en arrière très préoccupant (la remise à l'honneur de la prétendue existence d'un gêne de la délinquance, de la criminalité :


Concernant ce rapport de l'INSERM et le projet de loi sur la prévention de la délinquance, on peut lire avec grand intérêt l' excellente
analyse faite par l'Observatoire des Inégalités et qui pose les questions cruciales sur le devenir de notre société.


"[...] Certains psychiatres proposent en effet un repérage précoce des troubles du comportement et, à première vue, donnent un écho troublant aux projets politiques. Ainsi, une expertise collective publiée par l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (INSERM) a fait récemment le point sur une catégorie de symptômes fort usitée aux Etats-Unis mais peu commune en France : “le trouble des conduites chez l’enfant et l’adolescent”. De quoi s’agit-il ? D’une palette de comportements très divers qui vont des crises de colère et de désobéissance répétées de l’enfant difficile, aux coups et blessures, dégradations, fraudes et vols chez l’adolescent. Afin de faire disparaître ces symptômes, les experts préconisent un repérage des familles présentant ces facteurs de risque dès la crèche et l’école maternelle et même au cours de la surveillance médicale de la grossesse."


Si le bébé bouge trop dans le ventre de sa maman, cela veut-il dire qu'il va être un criminel ?

[...]Il subsiste néanmoins quelques interrogations et non des moindres. La notion même de “trouble des conduites”, fort extensive, est considérée comme un concept fourre-tout par les psychiatres d’influence psychanalytique. On peut noter, en effet, la dimension moralisante et idéologique d’une telle notion qui demanderait de répondre à la question épineuse de ce qu’est une “bonne conduite”, comme on peut s’interroger sur ce qu’est le “droit chemin” ?
[...]L’approche systématique par la pathologie, légitime dans le champ scientifique, ne pourrait-elle pas être dangereusement récupérée par les politiques ?[...]
[...]Ne va-t-on pas, en organisant ce repérage précoce sur des bases qui restent discutables, en ciblant et fichant d’une manière ou d’une autre enfants et familles à risque, définir comme une pathologie, une maladie, ce qui relève aussi d’un traitement social et politique ? En désignant l’enfant comme malade, ne va-t-on pas contribuer à culpabiliser des parents et fausser toute la relation éducative ? N’est-on pas en train, à travers une classification des individus à risque, rassurante mais qui pourrait devenir douteuse, de littéralement fabriquer une pathologie pour ne pas se saisir d’un problème avant tout social et politique ?[...]"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
recherche bébé criminel
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Alterpsy :: ALTERPSY - une alternative pour les patients en psychiatre :: Que dit la loi ? conseils juridiques, moyens de recours, projets de loi etc-
Sauter vers: