Alterpsy

Une alternative pour les patients en psychiatrie
 

Alterpsy a malheureusement perdu ses animateurs
Pour poursuivre l'action et l'information autour de la psychiatrie : psychoéducation, DSM-IV en ligne pour tous, action contre la contention mécanique et les abus divers : Neptune prend le relai de ce site depuis l'été 2013
(ceci n'est pas une publicité)

Neptune Bibliotheque Entraide Action sur Troubles Psy
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Effexor

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin


Nombre de messages : 13
Date d'inscription : 15/11/2006

MessageSujet: Effexor   Jeu 14 Déc - 12:58

en gros ce médicament produit les effets indésirables contre lesquels il est supposé être un remède (c'est un exemple parmi pleins)






EFFEXOR LP 75mg Gél LP






INDICATIONS




- Episodes dépressifs majeurs (c'est-à-dire caractérisés).
- Anxiété généralisée, évoluant depuis au moins 6 mois.
- Prévention des récidives dépressives chez les patients présentant un trouble unipolaire.
- Trouble Anxiété sociale (Phobie sociale)



POSOLOGIE et MODE D'ADMINISTRATION

Posologie adulte
- Episodes dépressifs majeurs :
En traitement ambulatoire, la posologie initiale est habituellement de 75 mg par jour. Cette posologie pourra être augmentée après 2 semaines de traitement, en fonction de la réponse clinique, et pourra, si nécessaire, être élevée à 150 mg par jour.
Dans les formes de dépression dites "sévères" (cf. Propriétés Pharmacodynamiques), la posologie quotidienne recommandée est de 150 à 225 mg.
L'augmentation des doses peut se faire par palier de 2 semaines ou plus, en respectant un minimum de 4 jours, en fonction de l'efficacité et des effets indésirables du traitement.
Pour des posologies supérieures à 225 mg/j, la forme à libération immédiate sera utilisée, la dose maximale étant alors de 375 mg/j.
Modalités de passage de la venlafaxine à libération immédiate à la venlafaxine à libération Prolongée
Les patients utilisant des comprimés de venlafaxine à libération immédiate peuvent prendre des gélules de venlafaxine à libération prolongée à la même posologie journalière. Dans certains cas, un ajustement de posologie peut être nécessaire.
- Anxiété généralisée :
La posologie habituellement recommandée est de 75 mg par jour, atteinte en 1 à 2 jours. Cette posologie pourra être augmentée après 2 semaines de traitement, en fonction de la réponse clinique, par exemple par paliers de 37,5 mg par semaine, et pourra, si nécessaire, être élevée à 150 mg par jour et jusqu'à 225 mg par jour.
- Trouble Anxiété sociale (Phobie sociale) :
La posologie recommandée est de 75 mg par jour. Des posologies plus élevées, jusqu'à 225 mg/jour, ont été utilisées dans les essais cliniques, sans bénéfice démontré.
- Dans tous les cas :
Les gélules à libération prolongée sont à prendre en une seule prise (cf. Mode d'administration).
Après obtention de la réponse thérapeutique souhaitée, le traitement pourra être progressivement diminué jusqu'à la posologie minimale compatible avec le maintien de l'efficacité et une bonne tolérance.
La posologie maximale autorisée pour la forme à libération prolongée est de 225 mg/jour.
Durée de traitement
EFFEXOR LP a démontré son efficacité comme traitement à long terme, jusqu'à 6 mois dans l'anxiété généralisée.
EFFEXOR LP a démontré son efficacité comme traitement à court et moyen terme (jusqu'à 6 mois) dans la phobie sociale. L'efficacité à plus long terme n'a pas été démontrée.
Le traitement des épisodes dépressifs majeurs, de l'anxiété généralisée et de la phobie sociale généralisée nécessitant généralement une prescription médicamenteuse continue de plusieurs mois, il convient d'en réévaluer périodiquement et au cas par cas les modalités.
Dans la phobie sociale, la place de ce traitement vis-à-vis des thérapies cognitivo-comportementales (TCC) n'a pas été étudiée. La prise en charge globale du patient reste un élément fondamental pour la réussite du traitement.

Mode d'administration
EFFEXOR LP 75 mg, gélule à libération prolongée devra être toujours pris au cours d'un repas, une seule fois par jour, à heure régulière, indifféremment le matin ou le soir. Les gélules doivent être avalées entières.
En cas d'insuffisance rénale et/ou hépatique
En cas d'insuffisance rénale, la posologie devra être réduite. Cette réduction sera de 50 % si le débit de filtration glomérulaire est inférieur à 30 ml/min.
Le produit ne doit pas être administré pendant une séance de dialyse.
En cas d'insuffisance hépatique légère à modérée, la posologie devra être réduite de moitié.
Une réduction de plus de 50% pourra être nécessaire chez certains patients.
Il peut être nécessaire d'instaurer le traitement avec les comprimés de venlafaxine à libération immédiate.
Sujet âgé
Chez le sujet âgé, tenir compte de la réduction de la filtration glomérulaire fréquemment rencontrée ; de plus, comme avec tout antidépresseur, la vigilance s'impose lors de l'instauration du traitement ou de l'aménagement de la posologie.
Arrêt du traitement
Lors de l'arrêt d'un traitement par venlafaxine, il est recommandé de procéder à une décroissance progressive de la posologie afin de prévenir la survenue éventuelle d'un syndrome de sevrage (cf. Précautions d'emploi et Effets indésirables). Ainsi, au-delà d'un traitement de 6 semaines, cette décroissance se fera en 2 semaines au moins. La période de décroissance pourra dépendre de la dose, de la durée du traitement et du patient lui-même. Il sera conseillé au patient de ne pas interrompre de lui-même le traitement.
Prévention des récidives des épisodes dépressifs majeurs
L'efficacité de la venlafaxine a été démontrée dans la prévention des récidives dépressives chez les patients ayant répondu à la venlafaxine lors du dernier épisode. Dans la grande majorité des cas, la posologie recommandée lors du maintien prophylactique est identique à celle utilisée pour traiter l'épisode actuel.
Il convient de réévaluer périodiquement le patient ainsi que l'intérêt de la prophylaxie.
Il est recommandé, lors de l'arrêt du traitement prophylactique de procédera une décroissance progressive de la posologie sur une période d'environ 2 semaines.
Cette phase de décroissance posologique sera d'autant plus longue que les posologies utilisées auront été élevées et la durée du traitement prolongée.







MISES EN GARDE et PRECAUTIONS D'EMPLOI





  • Risque suicidaire
    Comme lors de tout traitement par antidépresseur, le risque suicidaire chez les patients déprimés persiste en début de traitement, la levée de l'inhibition psychomotrice pouvant précéder l'action antidépressive proprement dite du médicament.

    Les patients traités par venlafaxine doivent être surveillés dans l'éventualité d'une aggravation de l'état clinique et d'un risque suicidaire, notamment au début du traitement et à l'occasion d'un changement de posologie. Le risque de tentative de suicide doit être pris en considération notamment chez tous les patients déprimés. Le rythme des renouvellements de la prescription devra être adapté en conséquence (cf. Effets indésirables).
  • Phobie sociale
    Le trouble Anxiété sociale (Phobie sociale) n'est pas une timidité excessive mais un trouble caractérisé notamment par l'évitement ou la peur perturbant de manière importante les activités
    professionnelles ou sociales et entraînant une souffrance marquée.
  • Surveillance de la pression artérielle pendant le traitement
    Une élévation de la pression artérielle dose-dépendante pouvant survenir lors de l'administration de venlafaxine, une surveillance de la pression artérielle est nécessaire au cours du traitement, notamment à des doses égales ou supérieures à 200 mg (cf. Effets indésirables).
  • Etat de dépendance, antécédent
    En cas d'antécédents de pharmacodépendance, il importe de rechercher des manifestations évocatrices d'un abus ou d'un mésusage.
  • Respecter l'indication officielle
    La prévention des récidives dépressives s'adresse à des patients ayant présenté (y compris l'épisode en cours de traitement) au moins trois épisodes dépressifs majeurs, d'intensité modérée à sévère.
  • Sujet de moins de 18 ans
    Utilisation chez l'enfant et l'adolescent de moins de 18 ans
    L'utilisation d'EFFEXOR est déconseillée chez les enfants et adolescents de moins de 18 ans.
    Des comportements de type suicidaire (tentatives de suicide et idées suicidaires) et de type hostile (principalement agressivité, comportement d'opposition et colère) ont été plus fréquemment observés au cours des études cliniques chez les enfants et adolescents traités par antidépresseurs par rapport à ceux traités par placebo. Si, en cas de nécessité clinique, la décision de traiter est néanmoins prise, le patient devra faire l'objet d'une surveillance attentive pour détecter l'apparition de symptômes suicidaires. De plus, on ne dispose d'aucune donnée de tolérance à long terme chez l'enfant et l'adolescent concernant la croissance, la maturation et le développement cognitif et comportemental.
  • Epilepsie
    Chez les patients épileptiques, il est prudent de renforcer la surveillance clinique et électrique.
    La survenue des crises convulsives impose l'arrêt du traitement.
  • Epilepsie, antécédent
    Chez les patients ayant des antécédents d'épilepsie, il est prudent de renforcer la surveillance clinique et électrique.
    La survenue des crises convulsives impose l'arrêt du traitement.
  • Hypertension intra-oculaire
    La venlafaxine sera utilisée avec prudence chez les patients à pression intra-oculaire élevée, des cas de mydriase et de glaucome ayant été rapportés. Une surveillance étroite sera à effectuer.
  • Glaucome à angle étroit
    La venlafaxine sera utilisée avec prudence chez les patients à risque de glaucome aigu à angle fermé, des cas de mydriase et de glaucome ayant été rapportés. Une surveillance étroite sera à effectuer.
  • Accès maniaque
    En cas de virage maniaque franc, le traitement par venlafaxine sera interrompu et, le plus souvent, un neuroleptique sédatif prescrit.
  • Risque de comportement agressif
    Des conduites agressives peuvent survenir chez une faible proportion de patients ayant reçu un traitement par antidépresseurs, y compris par la venlafaxine - lors du traitement, de son arrêt ou de la réduction de la dose.
  • Comportement agressif, antécédent
    Comme avec d'autres antidépresseurs, la venlafaxine doit être utilisée avec précautions chez les patients présentant des antécédents de conduites agressives.
  • Risque d'hyponatrémie
    La possibilité de survenue d'une hyponatrémie, a fortiori lors de la co-prescription avec des médicaments susceptibles d'entraîner cette anomalie électrolytique, doit être connue, notamment chez le sujet âgé, surtout s'il est dénutri, et le cirrhotique.
  • Risque d'accident hémorragique
    Le risque de saignement cutané ou muqueux peut être augmenté lors d'un traitement par la venlafaxine.
  • Coagulation, trouble (de la), antécédent
    Une attention particulière est recommandée chez les patients ayant des antécédents d'anomalies de l'hémostase et chez les patients traités simultanément par des anticoagulants oraux, par des médicaments agissant sur la fonction plaquettaire tels que les AINS et l'aspirine ou par d'autres médicaments susceptibles d'augmenter le risque de saignement.
  • Sujet à risque hémorragique
    Une attention particulière est recommandée chez les patients ayant des antécédents d'anomalies de l'hémostase et chez les patients traités simultanément par des anticoagulants oraux, par des médicaments agissant sur la fonction plaquettaire tels que les AINS et l'aspirine ou par d'autres médicaments susceptibles d'augmenter le risque de saignement.
  • Hypertension artérielle
    Chez les patients hypertendus ou atteints de cardiopathies, il est recommandé de renforcer la surveillance clinique, la venlafaxine étant susceptible d'augmenter la fréquence cardiaque chez certains patients.
  • Cardiopathie
    Chez les patients hypertendus ou atteints de cardiopathies, il est recommandé de renforcer la surveillance clinique, la venlafaxine étant susceptible d'augmenter la fréquence cardiaque chez certains patients.
  • Insuffisance rénale
    En cas d'insuffisance rénale, la venlafaxine doit être utilisée avec prudence. La posologie devra être réduite, en raison d'un allongement de la durée d'élimination.
  • Insuffisance hépatique
    En cas d'insuffisance hépatique, la venlafaxine doit être utilisée avec prudence. La posologie devra être réduite, en raison d'un allongement de la durée d'élimination.
  • Ne pas absorber d'alcool pendant le traitement
    Bien qu'aucune interaction nette n'ait été mise en évidence avec l'alcool, la consommation en
    est déconseillée, comme avec tout médicament psychotrope.
  • Interaction alimentaire : alcool
    Bien qu'aucune interaction nette n'ait été mise en évidence avec l'alcool, la consommation en
    est déconseillée, comme avec tout médicament psychotrope.
  • Risque de syndrome de sevrage
    Comme avec d'autres antidépresseurs, un syndrome de sevrage peut survenir, nécessitant une diminution très progressive de la posologie et une surveillance du patient (cf. Posologie et Effets indésirables).









EFFETS INDESIRABLES






  • Nausée (Fréquent)
  • Constipation (Fréquent)
  • Anorexie (Fréquent)
  • Vertige (Fréquent)
  • Sécheresse buccale (Fréquent)
  • Insomnie (Fréquent)
  • Somnolence (Fréquent)
  • Nervosité (Fréquent)
  • Asthénie (Fréquent)
  • Hypersudation (Fréquent)
  • Trouble de l'éjaculation (Fréquent)
  • Anorgasmie (Fréquent)
  • Hypertension arterielle
  • Hypercholestérolémie


Posologie elevee, Traitement prolonge.





  • Douleur abdominale
  • Dyspepsie
  • Diarrhée
  • Flatulence Smile
  • Vomissement
  • Poids(diminution)
  • Poids(augmentation) (Exceptionnel)
  • Céphalée
  • Anxiété
  • Excitation psychomotrice
  • Agressivité
  • Tremblement
  • Paresthésie
  • Etat confuso-onirique
  • Crise convulsive
  • Mydriase
  • Trouble de l'accommodation
  • Pollakiurie
  • Dysurie
  • Rétention urinaire
  • Hypotension artérielle
  • Hypotension orthostatique
  • Palpitation
  • Vasodilatation
  • Libido(diminution)
  • Impuissance
  • Eruption cutanée
  • Eruption maculopapuleuse
  • Prurit
  • Hémorragie cutanéomuqueuse
  • Erythème polymorphe (Exceptionnel)
  • Alopécie
  • Acouphène (Peu fréquent)
  • Syndrome sérotoninergique (Exceptionnel)
  • Transaminases(augmentation) (Rare)
  • Hépatite (Rare)
  • Natrémie(diminution) (Rare)
  • Leucopénie (Très rare)
  • Neutropénie (Très rare)
  • Pancytopénie (Très rare)
  • Prolactinémie(augmentation) (Très rare)
  • Syndrome extrapyramidal (Très rare)
  • Dystonie (Très rare)
  • Dyskinésie (Très rare)
  • Pancréatite (Très rare)
  • Urticaire (Très rare)
  • Glaucome aigu(crise de) (Très rare)
  • Syndrome de sevrage

  • Risque suicidaire
  • Trouble de l'humeur
  • Délire
    Anxiété(réactivation)


en gros, si t'es pas fou et que tu veux le devenir, prends ton Effexor, délire garanti
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alterpsy.conceptforum.net
 
Effexor
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Alterpsy :: ALTERPSY - une alternative pour les patients en psychiatre :: NEUROLEPTIQUES-
Sauter vers: