Alterpsy

Une alternative pour les patients en psychiatrie
 

Alterpsy a malheureusement perdu ses animateurs
Pour poursuivre l'action et l'information autour de la psychiatrie : psychoéducation, DSM-IV en ligne pour tous, action contre la contention mécanique et les abus divers : Neptune prend le relai de ce site depuis l'été 2013
(ceci n'est pas une publicité)

Neptune Bibliotheque Entraide Action sur Troubles Psy
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 les infirmiers en question

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
alter



Nombre de messages : 92
Date d'inscription : 15/11/2006

MessageSujet: les infirmiers en question   Lun 27 Nov - 11:33

je concède une chose

c'est pitoyable de voir des futurs aspirants en infirmerie psychiatrique venir demander sur la toile qu'on leur écrive leur TFE

mais je me répète 90% des infirmiers en psychiatrie sont plutôt stupides. Ils n'ont aucune notion en psychologie. S'enfermant à longueur de journée dans le bureau à lire paris match.

Ce qui les caractérisait le mieux ? une fainéantise des plus mortelles chapeautée par une intelligence de plus déficientes.

Il y avait des infirmiers là-dedans que j'aurais mal vu trouver un boulot ailleurs que dans un asile, à un tel point leur fainéantise était maladive. Pire, ils usaient de tous les illogismes du monde pour motiver des décisions totalement arbitraires à l'encontre de certains patients. Et tout cela pour surtout ne pas avoir lever son gros cul de son fauteuil.

je ne vois pas comment des personnes comme cela puissent trouver un métier comme un chacun dans la société telle qu'elle existe hors des murs asilaires.

pour camoufler leur incompétence, il y avaient ceux qui avaient recours à la bêtise et à des réflexions totalement farfelues et il y avait ceux qui pétaient de testostérones et intimidaient le patient physiquement.

quel bel monde ?!

et on veut appeler cela : 1) hôpital 2) infirmiers ???!???

bienvenue sur la planet.asile.com

mort de rire
c'est affligeant

et ce que je trouve particulièrement méprisable dans ce tas d'ineptes.... c'est qu'ils abusaient de personnes totalement démunies qui étaient entièrement à leur merci. Il fallait donc une HO abusive, qui fasse venir une personne normale dans ce foutoir, pour que enfin les choses changent ?! du moins pour qu'elles soient dénoncées ?
ils ont même eu la commission des hospitalisations sur le dos

et je pense juste avoir fait mon devoir D'HUMAIN ET DE CITOYEN responsable !

un soir... comme les veilleurs de nuit étaient juste là pour gagner de l'argent en roupillant... il y avait une espèce d'écervelé (niveau intellectuel -20) qui voulait venir m'éteindre la télé.. pour qu'il puisse roupiller pour reprendre son deuxième boulot qu'il faisait la journée

il motivait l'extinction de la télé en me disant : "la télé n'est pas bonne pour votre santé mentale"

je l'ai regardé et je me suis dite : "pauvre gamin, toi tu es vraiment frappé de déficience intellectuelle agravée"

car si la télé est remplie d'inepties en journée... au moins le soir, je pouvais voir des émissions intéressantes...
or... il semble que l'intellect ne soit pas vraiment une priorité là-dedans

mais pire.. en fait il le faisait, parce qu'ils m'en voulaient que à cause de moi leur copine ait été mise à pied.

"la télé nuit à votre santé mentale" moooooooooort de rire

j'en ai entendu là-dedans ! et les phrases les plsu délirantes ne venaient pas des soi-disants "fous", mais de la part des infirmiers.

une matin une infirmière qui n'avait pas encore eu le loisir de faire ma connaissance est rentrée dans ma chambre pour me réveiller. ELle me criait dessus.. comme cela... et là... je me suis lourd énervé en lui disant : "vous sortez immédiatement de cette chambre", car personne n'est sensé être réveillé de la sorte.
Alors conne comme elle était en plus, elle s'est enfoui en criant terrorisée : "mais vous n'êtes pas malade, mais vous n'êtes pas malade" !
je lui disait : "bien vu. touche en un mot au préfet"
pauvre conne... mort de rire.

donc elle criait sur les malades sans défense... et suite à cela... elle me fuyait ... ma normalité lui faisait carrément peur
son truc ? lâcher ses frustrations sur des personnes en souffrance !
si ça c'est pas scandaleux. C'est MINABLE ! c'est ... d'une petitesse sans nom.

ah ! les histoires à raconter il y en a. Mais les choses les plus folles que j'ai vu là-dedans ne venaient pas des patients, mais surtout des infirmiers et de certains médecins

so....

j'étais ni agressif, ni violent. J'étais juste normal. Et cela stressait les infirmiers. Les premiers à être soulagés le jour où j'ai fait le mur, c'étaient eux. On me l'a rapporté par après. looooooooooooooooooooool
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
les infirmiers en question
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Alterpsy :: ALTERPSY - une alternative pour les patients en psychiatre :: Critique de la psychiatrie ; Justice-
Sauter vers: