Alterpsy

Une alternative pour les patients en psychiatrie
 

Alterpsy a malheureusement perdu ses animateurs
Pour poursuivre l'action et l'information autour de la psychiatrie : psychoéducation, DSM-IV en ligne pour tous, action contre la contention mécanique et les abus divers : Neptune prend le relai de ce site depuis l'été 2013
(ceci n'est pas une publicité)

Neptune Bibliotheque Entraide Action sur Troubles Psy
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Petit infirmier psychiatrique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
qwert



Nombre de messages : 8
Date d'inscription : 21/11/2006

MessageSujet: Petit infirmier psychiatrique   Lun 27 Nov - 9:05

petit infirmier psychiatrique,
Tout le monde le sait, tu apprécies les malades mentaux. A ceux que le trouble mental condamne à l'immobilité (catatonie), tu injectes la gâle pour voir si le malade va bouger le petit doigt. A la dépressive, tu envoies du courant électrique d'une intensité variable de 40 à 220 volts entre les deux tempes (sismothérapie,électrochocs,électroconvulsivothérapie). Cette dépressive, tu t'es mis à cinq collègues hommes bien baraqués pour la conduire de force dans la salle d'électricité, tu es courageux mais pas téméraire. tu as enfermé la fille violée par son père derrière les barreaux pendant vingt ans (hopital St Anne) tandis que le père est libre et court toujours. C'est vrai, tu as un sens profond de la justice. Tu aimes profiter
de l'esprit troublé de tes patientes pour les peloter dans les salles d'eau (hopital de Moisselles) quand tu les nettoies lors du bain. Tu aimes étrangler ton patient, interné d'office, à l'infirmerie psychiatrique de la préfecture de police (IPPP) quand celui-ci refuse de prendre les drogues que gentiment tu lui tend (c'est ce qui est arrivé à l'administrateur du site). Tu te délectes quand un travail de fin d'étude (tfe) porte sur la contention d'un autiste. A celui qui a été interné abusivement et qui réclame un avocat, tu ricanes. A l'hopital, c'est toi qui fais la loi. Un avocat ? c'est bien la preuve de la folie du patient que de réclamer un avocat.
Et pendant la seconde guerre mondiale, tes patients , tu les as tous fait
mourir de faim. Il suffisait de leur ouvrir la porte et que la plupart rentre dans leur famille. Mais il y avait les nazis. Alors c'était toi ou tes patients. Et finalement , ça a été eux. Tu as choisi. Un infirmier ou trente malades. Ouvrir des portes, ce n'était pas pour toi. A cette époque, tu étais pétainiste. Quand la France a décidé de parquer ses harkis (combattants algériens qui ont combattu du côté français lors de la guerre d'Algérie) dans des camps de prisonniers sur le sol français, et que la mère harki te suppliait à genoux de ne pas la séparer de son enfant,tu lui a juste donné un coup de botte méprisante et tu l'a gavée de neuroleptiques (hopital psychiatrique d'Agen). La mémoire te manque ? Sais-tu pourquoi tu viens trainer sur un site de fous rebelles ? parce que ton métier est en voie de disparition. Le contrôle social a pris une autre dimension. Le trouble mental est géré maintenant par les grands laboratoires comme Johnson et Johnson aux Etats-Unis qui administrent directement les psychotropes aux patients. Dans cette organisation, il n'y a plus de place pour toi, le capitalisme a décidé de se passer de ton incompétence et de ton sadisme, pour des coercitions beaucoup plus subtiles et beaucoup plus dures, disons le. Alors, tu fais comme les petits commerçants quand ils se sont affolés avant de disparaitre au profit des grandes surfaces,tu tournes casaque, tu contestes, tu deviens progressiste, tu cries avec les brebis et tu serais même l'ami du malade mental. Il ne manque plus que tu oublies ton mépris séculaire et la distance thérapeutique pour que le tableau soit complet. Alors retourne chez serpsy, tu y es si bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Petit infirmier psychiatrique
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Alterpsy :: ALTERPSY - une alternative pour les patients en psychiatre :: Critique de la psychiatrie ; Justice-
Sauter vers: