Alterpsy

Une alternative pour les patients en psychiatrie
 

Alterpsy a malheureusement perdu ses animateurs
Pour poursuivre l'action et l'information autour de la psychiatrie : psychoéducation, DSM-IV en ligne pour tous, action contre la contention mécanique et les abus divers : Neptune prend le relai de ce site depuis l'été 2013
(ceci n'est pas une publicité)

Neptune Bibliotheque Entraide Action sur Troubles Psy
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 le Zyprexa et ses premiers effets indésirables

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
spinalex



Nombre de messages : 4
Date d'inscription : 17/11/2006

MessageSujet: le Zyprexa et ses premiers effets indésirables   Ven 17 Nov - 20:27

Le Zyprexa se fait connaître... :

http://www.hc-sc.gc.ca/dhp-mps/medeff/advisories-avis/prof/2005/atyp-antipsycho_hpc-cps_f.html

Accueil > Médicaments et produits de santé > MedEffet > Avis, mises en garde et retraits > Pour les professionnels de la santé

nom du contact
BCASN
Et aussi disponible en format PDF
[atyp-antipsycho_hpc-cps_f.pdf]
pages : 1, taille : 16 K, date : 2005-06-22

La Direction générale des produits de santé et des aliments (DGPSA) affiche sur le site Web de Santé Canada des avertissements concernant l'innocuité des produits de santé, des avis de santé publique et des communiqués de presse afin d'être utilisés par les professionnels de la santé, les consommateurs et les autres parties intéressées. Ces avis sont parfois préparés avec les Directions de la DGPSA, incluant les secteurs pré-commercialisation et post-commercialisation, ainsi qu'avec les détenteurs d'autorisation de mise en marché et autres intervenants. Bien que la DGPSA soit responsable de l'homologation des produits thérapeutiques aux fins de mise en marché, elle n'endosse ni le produit ni la compagnie. Toute question concernant l'information relative à un produit devrait faire l'objet d'une discussion avec votre professionnel de la santé.

Renseignements importants en matière d'innocuité approuvés par Santé Canada concernant les antipsychotiques atypiques et la démence
le 22 juin 2005
Objet : Hausse de la mortalité associée à l'utilisation d'antipsychotiques atypiques chez les patients âgés atteints de démence
Avis aux professionnels de la santé :
Santé Canada informe les Canadiens que l’administration d’antipsychotiques atypiques pour le traitement des troubles du comportement chez les patients âgés souffrant de démence est associée à un risque accru de mortalité toutes causes confondues. À l’exception de la rispéridone (RISPERDAL), ces médicaments ne sont pas approuvés pour le traitement des patients âgés atteints de démence.
Des 13 études contrôlées contre placebo, qui ont été menées pour examiner les effets de la rispéridone (RISPERDAL), de la quétiapine (SEROQUEL) et de l’olanzapine (ZYPREXA), utilisées pour le traitement des troubles du comportement chez les patients âgés atteints de démence, dix ont révélé une augmentation du nombre de décès toutes causes confondues dans les groupes traités, comparativement aux groupes placebo. Ces études, qui ont porté au total sur 3 965 patients, ont ainsi indiqué une augmentation de 1,6 fois du taux de mortalité chez les patients traités avec ces médicaments, la plupart de ces décès étant reliés à des troubles cardiaques (p. ex. insuffisance cardiaque, mort subite) ou à des infections (principalement la pneumonie).
Tous les antipsychotiques atypiques sont approuvés pour le traitement de la schizophrénie. La rispéridone (RISPERDAL) est également approuvée pour le « traitement symptomatique à court terme des comportements inappropriés liés à l’agressivité ou à la psychose chez les patients atteints de démence grave ». Aucune étude n’a été réalisée sur l’usage de la clozapine (CLOZARIL) chez les patients âgés atteints de démence.
Sur la base des résultats de ces treize études, Santé Canada demande à tous les fabricants d’antipsychotiques atypiques d’inclure, dans la monographie de leur produit, une mise en garde décrivant ce risque et précisant que ces médicaments (à l’exception de RISPERDAL) ne sont pas approuvés pour le traitement des troubles du comportement chez les patients âgés atteints de démence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
le Zyprexa et ses premiers effets indésirables
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Alterpsy :: ALTERPSY - une alternative pour les patients en psychiatre :: Critique de la psychiatrie ; Justice-
Sauter vers: