Alterpsy - Portail


Une alternative pour les patients en psychiatrie
 

Alterpsy a malheureusement perdu ses animateurs
Pour poursuivre l'action et l'information autour de la psychiatrie : psychoéducation, DSM-IV en ligne pour tous, action contre la contention mécanique et les abus divers : Neptune prend le relai de ce site depuis l'été 2013
(ceci n'est pas une publicité)

Neptune Bibliotheque Entraide Action sur Troubles Psy
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Nous vous souhaitons la bienvenue sur le nouveau forum provisoire d'ALTERPSY
LES FOUS REBELLES
Ce forum se situe dans la lignée directe de l'esprit que fut celui de SCHIZAN, le regretté fondateur du site alterpsy.org
Nous adhérons entièrement aux mots que SCHIZAN a laissés en introduction à son site ALTERPSY.ORG :
"Les gosses ne veulent pas être injectés de force!Ce site est une introduction à une polémique ancienne, bien que méconnue du grand public: les traitements psychiatriques forcés et la révolte qu'ils suscitent de la part des principaux intéressés.
Ceux qui n'ont jamais été confrontés à la psychiatrie croient généralement que les "maladies mentales" comme la schizophrénie ou la maniaco-dépression sont, justement, des maladies, au même titre que le diabète ou l'épilepsie. Que ces maladies ont pour effet de rendre "fou" le patient, en altérant sa perception du réel et son comportement. Qu'elles peuvent être diagnostiquées par un médecin, et soignées par des médicaments.
D'autres croient que les affections psychiques sont, comme leur nom l'indique, d'origine psychique, que ce ne sont pas des maladies dans le sens biologique du terme, et que les traitements médicamenteux peuvent, à long terme, agraver les choses.
C'est cette dernière hypothèse qui est défendue ici. Ancien patient, je crois que la psychiatrie actuelle est une mauvaise réponse à un problème réel. S'il est vrai qu'une société se doit de venir en aide aux personnes souffrant de troubles psychiques, la psychiatrie moderne cause, très souvent, plus de dégâts que de bienfaits. Des enfants indisciplinés qui, dans le passé, auraient peut-être été éduqués avec force gifles et fessées, se voient aujourd'hui administrer des camisoles chimiques sans vraie nécessité, ce qui, bien souvent, aura pour effet de les rendre réellement malades.
La raison de cette évolution? C'est peut-être, en partie du moins, l'intérêt financier des compagnies pharmaceutiques. Les médicaments utilisés en psychiatrie sont toujours prescrits pour de longues périodes, et souvent à vie. De ce fait, ils permettent des bénéfices autrement plus importants qu'un médicament ne devant être pris que durant une brève période.
Ce qui est sûr, c'est que les prescriptions de neuroleptiques aux enfants augmentent. Les actionnaires des firmes concernées peuvent se frotter les mains.
Les neuroleptiques ne sont qu'un exemple de ce que les psychiatres inventent pour, semble-t-il, créer de nouveaux marchés pharmaceutiques. On parle souvent de la Ritaline, un médicament fait à base d'amphétamines, qui, paradoxalement, calmerait les enfants hyperactifs.
Ici, il est question avant tout des neuroleptiques, prescrits aux personnes considérées comme psychotiques.
De par mon expérience personnelle, je sais que le diagnostic de "psychose" peut être établi de manière totalement arbitraire, et qu'il n'existe aucun test clinique (analyse de sang ou d'urine, électroencéphalogramme, ou autre) permettant de déterminer si une personne doit être, ou non, considérée comme psychotique. Le médecin se base sur le comportement du patient, et sur ce qu'il a entendu dire à son sujet. Il ne s'agit donc pas, à première vue, d'une maladie dans le sens médical du terme. Pourtant, on la traite comme telle.
En Suisse, les patients adultes ont le droit de refuser un tel traitement. Mais les enfants déclarés "psychotiques"n'ont pas la possibilité de se défendre. Alors que les neuroleptiques infligent des souffrances que ne peuvent imaginer ceux qui n'ont pas eu à les subir: un apathie pire que le désespoir, ainsi qu'une sensation atroce de ne plus être maître de son corps, les neuroleptiques affectant la coordination des mouvements.
J'ai moi-même été diagnostiqué "schizophrène" durant mon enfance. Je signe donc "Schizo Anonyme". Diffuser mon vrai nom n'aurait aucun intérêt, et me poserait des problèmes inutiles. Je peux toutefois dire que je suis dans la quarantaine, que je suis né et ai grandi à Genève, et que j'ai exercé des professions très diverses: manoeuvre en bâtiment et usine, journaliste, traducteur, et créateur de sites web."
Bonne visite!
Signé Schizan

Ce forum se veut avant tout un lieu d'échange, où les personnes peuvent venir témoingner, parler, discuter, partager leurs vécus ou avis, venir demander conseil ou exposer leur points de vue concernant le domaine de la psychiatrie.
Vous pouvez dénoncer les dérives constatées quotidiennement dans le monde asilaire, les abus venant de la part de certains psychiatres, mettre en garde contre les dangers des neuroleptiques, dénoncer les manquements législatifs en matière de protection du patient en psychiatrie etc
Cet espace de parole est là pour recueillir vos témoignages, souffrances, interrogations et difficultés que vous rencontrez face à la psychiatrie  
AVERTISSEMENT : nous ne demandons à personne d'arrêter brusquement son traitement médicamenteux, sans en avoir discuté au préalable avec son médecin traitant
le portail est momantanément en construction
le forum, par contre, est entièrement opérationnel ;
pour y accéder veuillez cliquer sur "ACCUEIL"
BON SURF A TOUS
Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Partenaires
forum gratuit
Tchat Blablaland
Sondage